Le charbon augmenté : BNP Paribas, la banque d’un climat qui change

BNP Paribas sponsorise la COP21, la conférence climat qui se tient à Paris en décembre, car BNP Paribas est engagée dans la lutte contre le changement climatique. Du moins sur le papier…Car dans la réalité, BNP Paribas finance massivement les énergies fossiles, responsables du réchauffement de la planète et de violations des droits des populations.

 

Pour limiter la hausse de la température du globe en-dessous de 2°C degrés, nous devons renoncer à exploiter près de 80% de nos réserves connues en énergies fossiles et la quasi-totalité de celles de charbon, l’énergie la plus émettrice de CO2. Aujourd’hui, la science nous dit qu’aucune nouvelle centrale à charbon n’est compatible avec les objectifs climatiques. Or, avec 15,6 milliards de financements au charbon entre 2005 et avril 2014, BNP Paribas est la première banque française et une des 10 premières au niveau internationale à financer ce secteur qui nous mène droit dans le mur.

Contrairement à ses pairs Crédit Agricole et Natixis, elle n’a pas pris un seul engagement en matière de réduction de ses soutiens au charbon. A moins d’un mois de la COP21, nous lui disons balle au centre !

Après lui avoir envoyé un ultimatum, avec 52 organisations, lui demandant d’annoncer la fin de ses soutiens au charbon avant le 2 novembre, nous nous mobilisons pour révéler les activités polluantes qu’elle dissimule derrière son logo vert. Car le climat n’est pas un jeu mais que des millions de personnes au monde souffrent déjà des conséquences des changements climatiques, BNP Paribas doit s’engager vers une sortie des énergies sales avec un arrêt immédiat de ses soutiens au charbon. Vous aussi, dites non à la banque qu’un climat qui change ! http://financeresponsable.org